Après s’est formée à l’Ecole de Mimodrame de Paris - Marcel Marceau  et l’Ecole de Mime Etienne Decroux, Pénélope Hausermann découvre le trapèze qu’elle envisage comme un nouveau partenaire de jeu qui aiguise sa perception du mouvement. Elle crée la compagnie Les Intouchables en 1999.


Au cours de ses recherches artistiques, Pénélope Hausermann privilégie à la performance la présence d’un corps en  état de suspension.
Depuis 2005, elle développe un travail pour corps et objets qui passe notamment par la création d’agrès à partir d’objets du quotidien (table, chaise...). Dans ses dernières création, elle s’intéresse aux mouvements réflexes habituellement bannis du cirque aérien : jouer avec l’éventail des  déséquilibres du corps  jusqu’à la chute.


 

PÉNÉLOPE HAÜSERMANN

Les créations de Pénélope Häusermann

 

Et son charmeur de serpent - 2001

pièce de 20' sur trapèze fixe et musique électronique
 

La Cruauté se rêve - 2004

pièces anatomiques de 50' sur trapèze et fauteuil inspirées de l’univers d’Hans Bellmer
 

Trapezi, Butterfly, Chair - 2006

duo féminin de 50'  autour d’une table, d’une chaise et d’un jardin suspendus
 

Objet Nature - 2009

solo 20'  sur un jardin suspendu

Anthropo(s)cène - 2009

conférence - spectacle

Partition Magnétique - 2012

duo inspiré du texte de Kleist « Sur le théâtre de la marionnette »

Implosion suspendue  - 2016

duo pour 7 trapèzes

​​

Pénélope Häusermann collabore également avec d’autres compagnies, notamment la compagnie Transe-Express sur  Les Rois Fainéants  (2004), 2000 coups de minuit  (2000),

Mât de Cocagne  (2000) et  Maudit Sonnant (1996)

On la retrouve auprès de Benoît Lachambre en 2004 pour 100 rencontres , événement contemporain à la Filature de Mulhouse et de Philippe Decouflé en 2001 dans le cadre d’interventions à Sarajevo avec Clowns sans Frontières .

En 2005, elle mobilise un collectif d’artistes pour l’organisation de l’événement Paresse à l’Avant-Rue – Friche Théâtre Urbains à Paris. Pénélope Häusermann est sociétaire de La Coopérative De Rue et De Cirque, et s'investit à ce titre dans l'élaboration artistique du projet de la Rue Watt, fabrique des arts de la rue et du cirque qui ouvrira ses portes début 2019 à Paris dans le 13è arrondissement.

REPÈRES